Le contenu

F.A.Q.

Dois-je me présenter seul(e) au premier entretien avec le directeur ?

Vous êtes libre de venir seul(e) ou accompagné(e) par la ou les personnes de votre choix.

L’entretien avec le directeur pourra avoir lieu avec vous seul(e) ou avec toute personne que vous souhaitez à vos côtés pour vous accompagner dans votre démarche.

Tout au long de votre démarche, vous pouvez être soutenu(e) par un proche ou un professionnel de votre choix.

La procédure d’admission n’est-elle pas trop longue ?

La durée de la procédure dépend :

  • du délai de retour du dossier de demande d’admission
  • du délai de prise de rendez-vous

Il ne tient qu’à vous…

Ensuite, les différentes rencontres sont importantes dans la mesure où elles vous permettent de vous représenter d’avantage votre projet à Icare. Il ne s’agit pas d’un accueil d’urgence mais d’un projet mûrement réfléchi qui s’élabore au fil de nos rencontres.
Généralement, le temps de la procédure d’admission est inférieur aux temps pris par la CDA pour rendre sa décision d’orientation, soit environ six mois en Côte d’Or.

Quelle est la liste d’attente ?

Il n’y a généralement pas d’attente ! La durée de séjour à Icare étant limitée (trois ans environ), les places se libèrent régulièrement… Un logement refait à neuf vous attend dès la commission d’admission. C’est à vous de nous indiquer le moment qui vous convient le mieux : souvent après le délai d’un préavis de départ de votre logement précédent, ou le temps pour vous d’organiser au mieux votre installation dans ce nouveau projet. De notre côté, nous nous assurons d’être assez disponibles pour vous accueillir dans les meilleures conditions.

Et après Icare ?

Nous vous accompagnons dans votre projet d’appartement dans la cité !
Notre équipe poursuit son accompagnement (si vous en êtes d’accord) pendant trois mois après votre départ.
Ensuite, la « porte » d’Icare reste ouverte, vous êtes bienvenu(e), pour dire bonjour, passer un moment, demander un conseil, participer à une activité.

Vous pouvez également continuer à adhérer au Bistrot d’Icare, en être membre à part entière et participer à toutes les activités de votre association.

Peut-on revenir pour un nouveau séjour à Icare ?

On peut traverser à nouveau un moment difficile et ressentir le besoin de retrouver une réassurance.
On peut donc tout à fait demander un nouveau séjour (qui peut aussi être plus court) en s’adressant à la MDPH.
C’est alors une nouvelle expérience qui apporte toujours d’importants bénéfices personnels.

Je ne suis pas originaire de Côte d’Or, puis-je être admis à Icare ?

Si vous ne craignez pas de vous trouver isolé dans un lieu éloigné de chez vous (de vos proches, de vos réseaux personnels), vous pouvez profiter du dispositif d’Icare.
Toutefois, votre département d’origine devra accepter la convention d’habilitation à l’aide sociale que nous avons signée avec le département de la Côte d’Or. Renseignez-vous, car ce n’est pas toujours le cas !

Que va me coûter un séjour à Icare ? Le coût du séjour me sera-t-il réclamé un jour par le Département ?

Il faut distinguer deux types coûts :

  • Les coûts liés à la vie quotidienne et à votre logement (la vie ordinaire !). Ces coûts sont intégralement à votre charge. Notre convention d’habilitation à l’aide sociale prend en compte cette particularité. En conséquence, vous ne vous endettez pas vis-à-vis de la collectivité.
  • Le coût lié à l’accompagnement socio-éducatif (la structure, le personnel…). Ce coût est pris en charge par l’aide sociale de votre département et il ne vous sera pas demandé de le rembourser.

Cette disposition est propre à notre convention d’habilitation à l’aide sociale départementale. D’où la nécessité qu’elle soit acceptée par votre département d’origine si ce n’est pas la Côte d’Or.

Si je dois être hospitalisé pendant mon séjour à Icare, que se passe-t-il ?

Là encore, notre convention d’habilitation à l’aide sociale départementale à prévu cette éventualité !

Vous pouvez être hospitalisé le temps que nécessite éventuellement votre état de santé, dans la mesure où cette hospitalisation ne remet pas en cause votre projet à Icare. Recevoir les soins nécessaires est un droit. Ce droit vous est garanti !
Vous conserverez votre place à Icare (vous devrez toutefois continuer d’assurer le loyer de votre logement).
Nous poursuivrons notre accompagnement pour assurer une continuité entre votre projet de soin et votre projet d’insertion sociale.

La Résidence Icare n’est pas médicalisée ? Pourquoi ?

La relation de confiance que vous avez instaurée avec votre médecin psychiatre et l’équipe soignante est fondamentale. Elle est antérieure à votre projet de passage à Icare, c’est ce médecin et cette équipe qui vous ont soutenu dans ce projet et c’est eux qui continueront de prendre soin de vous lorsque vous quitterez Icare. Il n’est pas question de rompre cette relation. Nous avons donc fait le choix de ne pas rompre ce lien. Cela nous engage à une relation de partenariat avec l’équipe soignante afin de garantir une cohérence entre votre projet de soin et votre projet social.